“Le seul moyen de se débarrasser d'une tentation est d'y céder. Essayez de lui résister et votre âme aspirera maladivement aux choses qu'elle se sera défendues” 
Oscar Wilde

Manger en pleine conscience et fêtes de fin d'année :  Une autobiographie en 5 actes ?

Par Alexandra Palao | 19 décembre 2018

Déjà affluent de toutes parts les bons conseils pour "affronter" les fêtes de fin d'année.

Une petite idée de lutte n'est jamais loin.

Certains nous invitent à adopter une hygiène alimentaire drastique dès J-8. Jus de citron, no drinks, pas de protéines animales et compagnie. Intention? Préparer notre -précieux- foie pour les excès. Régime drastique suivi d'excès. Est-ce bien notre choix conscient? Ou cela nous semble-t-il inéluctable? Et si nous exercions notre libre-arbitre entre notre assiette, cela donnerait quoi ?

Ma question est la suivante : y-a-t-il forcément des excès à Noël ?


Où est notre liberté ? L'excès est-il nécessaire pour profiter ? Et si Noël était davantage que cela ? Si nous nous nourrissions d'être ensemble, de partager des contes, des
souvenirs ? Si nous célébrions nos madeleines de Proust, en conscience et dans la
présence à notre corps et à son ressenti (les sensations alimentaires : faim,
rassasiement, satiété) ? Qu'est-ce que cela changerait ?

Si je me prépare à des excès, je me programme à les vivre. Y-aurait-il une autre voie?

Voici un texte qui me semble éclairant si je le rapproche à l'alimentation :

Autobiographie en 5 actes - Portia Nelson

Acte I

Je marche le long d'une rue. Il y a un grand trou dans le trottoir. Je tombe dedans. Je suis perdue... je ne sais pas quoi faire. Ça me prend une éternité pour en sortir.

Acte II

Je déambule le long de la même rue. Il y a un grand trou dans le trottoir. Je fais semblant de ne pas le voir. Je tombe encore une fois. Je ne peux pas croire que je me retrouve dans le même pétrin. Mais ce n'est pas de ma faute. Ça me prend encore un bon moment avant d'en sortir.

Acte III

Je redescends la même rue. Il y a un grand trou dans le trottoir. J'ai conscience qu'il est là. Je tombe dedans quand même...par habitude. Je vois clair. Je sais où je suis. C'est de ma faute. Je me sors de là aussitôt.

Acte IV

Je marche le long de la même rue. Il y a un trou dans le trottoir. Je le contourne.

Acte V

Je prends une autre rue.

A quel acte en êtes-vous ?

Si je remplace l'idée de ce grand trou par l'idée d'excès alimentaires, voyez-vous la marge de liberté qui s'offre à vous ?
L'idée n'étant pas de se culpabiliser mais bien de revenir à notre libre-arbitre, et à notre prise de responsabilité dans nos choix de vie. Respons'abilité : capacité à répondre face à un évènement.
Alors, plutôt que de vous préparer à une énième lutte en cette fin d'année si vous essayiez plutôt de faire un choix éclairé sur ce qui est juste pour vous, en qualité, en quantité et de respecter les limites de votre corps?
C'est bien ce que nous proposent les pratiques de méditation de pleine conscience et de hatha-yoga.

Prenez soin de vous, jour après jour, toute l'année. Avec douceur, sans excès ni restriction excessive.
Présent à la vie et à la sagesse innée de votre corps-esprit.
En éduquant les enfants dès le plus jeune âge à cette présence à soi, ils deviendront des mangeurs sereins.
Yes We Can!

Namasté.


Partager cet article